L’art de cuisiner à l’avance : le Batch Cooking !

Venu des pays anglo-saxons, le concept de « Batch Cooking », littéralement de la « cuisine en lots », s’invite de plus en plus dans les foyers français ! Omniprésente en librairie et sur Instagram, cette méthode d’organisation cumule les avantages. Effectivement, de nombreux livres sont déjà parus et d’autres sont prévus pour 2019. Alors, mettez-vous y rapidement !

Les vacances terminées, l’angoisse de la rentrée passée la routine installée… Une question récurrente vous tracasse : « Qu’est ce qu’on mange ce soir ? » ?! Optez pour cette méthode de planification.

Une véritable organisation culinaire : le Batch Cooking !

L’équipe AD’HAUC vous donne ses clés pour s’y mettre.

Le concept du Batch Cooking

Le principe est simple, consistant à préparer et cuire des ingrédients à l’avance, en grande quantité, le but est de s’organiser dès le week-end, pour ne plus passer ses soirées en cuisine. Le concept existe depuis toujours mais revient depuis quelques temps dans nos cuisines ! En effet, les nombreux avantages ont conquis les français. Ce regain d’intérêt est dû au fait qu’on veut manger mieux, du fait maison. Préparer à l’avance permet de prendre à nouveau son temps pour cuisiner sans stress, sans pour autant simplifier des recettes à l’extrême ou tomber dans la mal-bouffe.

Deux façons de faire se distinguent : 1- les plus pressés préfèreront cuisiner chacun de leur plat pour n’avoir qu’à les réchauffer le soir. 2- Certains adapteront la cuisson des ingrédients en grande quantité pour n’avoir ensuite, qu’à les assembler au dernier moment, selon l’envie. Dans les deux cas, deux ou trois heures sont dédiées aux fourneaux dans le week-end.

Attention cependant, il ne s’agit pas d’accommoder des restes, mais bien une intention, d’en faire davantage que nécessaire pour en mettre de côté.

Découvrez tous les bienfaits du bach cooking, vous allez y succomber !

 

 

Les avantages du Batch Cooking :

En outre du gain de temps évident, le batch cooking permet de mieux s’alimenter. Il est vrai, que cette méthode permet d’éviter le gâchis, en gagnant du temps et en faisant des économies. Réfléchir en portions permet d’éviter le gaspillage dès le moment des courses et d’acheter que le nécessaire. Aussi, vous aurez moins de risques, de laisser un légume dans le fond du réfrigérateur.

Autre avantage considérable, on sait se que contient sa nourriture. Bien loin des plats préparés de la grande distribution chargés en sel, en sucre, en matières grasses, en conservateurs, arômes, … le batch cooking est idéal pour les personnes souffrant d’allergies, d’intolérances ou encore aillant des régimes stricts. Votre alimentation sera plus saine et plus équilibrée.

De plus, pour les parents, ce moment de cuisine peut devenir un atelier créatif avec vos enfants. Vous pourrez leur apprendre à cuisiner facilement, des choses simples, qu’ils apprécient et à leur faire découvrir tous les légumes. Cela vous permettra également de passer un moment ludique et agréable avec eux et ce de manière récurrente.

Aussi, cuisinez deviendra un réel plaisir, même si au premier abord, la méthode du batch cooking peut s’apparentée à une vrai corvée. Mais, une fois qu’on y est, autant tout faire d’un coup, vous en serez que satisfait la semaine ! Au lieu d’éplucher trois courgettes, on en épluche six… Et puis, quitte à allumer le four, autant en profiter ! Ainsi, avoir tout cuit à l’avance, laisse du temps pour la créativité : créer une sauce originale, soigner la présentation, …

Pour finir, la conservation des aliments, point essentiel du batch cooking, se fait très simplement.

 

 

Comment réussir son Batch Cooking :

La clé de voûte du batch cooking est l’organisation. La phase de préparation comprend la détermination du nombre de repas à programmer, le choix des recettes et les courses dûment listées au préalable.

Une autre étape importante du batch cooking est la conservation, que se soit au réfrigérateur ou au congélateur, cette phase est primordiale. Pour la conservation des aliments au réfrigérateur, nous vous conseillons jusqu’à trois jours pour une viande cuite, jusqu’à cinq jours pour les oeufs durs, deux jours pour le poisson, … Les légumes peuvent se conserver différemment : certains peuvent être gardés dans de l’eau ou enveloppés dans un linge humide, d’autres nécessitent une découpe à la dernière minute, etc. Le type de conservation est très important pour préserver toutes les qualités nutritionnelles des produits. En effet, les légumes découpés perdent leur vitamines rapidement. Par exemple, il est fortement recommandé de congeler la soupe pour la garder.

En ce qui concerne le stockage, chacun ses préférences. Certains préfèrent conserver le repas complet dans une boîte en plastique, d’autres dans un bocal en verre, ou tout simplement dans un saladier recouvert. D’autres, rangent les céréales dans un contenant, les légumes dans un autre, pour que chaque ingrédient garde sa vraie saveur. Alors, testez chaque méthode et privilégiez votre favorite, celle qui vous convient le mieux ! L’essentiel est de laisser refroidir l’aliment avant de le mettre au réfrigérateur.

Pour des plats complets, essayez d’inclure 3 éléments : céréales, légumes et viande (ou autre source de protéines). L’astuce est de faire mijoter des morceaux de viandes entiers, souvent moins chers. Pendant ce temps, préparer vos féculents, faites blanchir vos légumes et faites dorer un poulet au four.

Pour la conception de vos repas, n’hésitez pas à utiliser des restes ou vos légumes surgelés.

Surtout, choisissez ce moment avec soin, ce doit être un plaisir et non une corvée !

 

 

Allez, avec un peu d’organisation et d’anticipation, il est tout à fait possible de se régaler toute la semaine, en mettant (ou presque), les « pieds sous la table ». Essayez dès ce week-end et n’hésitez pas à nous faire un retour !

A bientôt ! 😌

Ca vous a plu ? Partagez !Share on FacebookTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *